Où loger au Puy du Fou pour votre séjour?

26Fév - by Damien - 0 - In Uncategorized

Nous sommes actuellement au milieu de la période de réservation des locations de vacances. Chaque famille souhaite connaître le budget qu’elle peut allouer à son projet d’hébergement de vacances, dans le but de trouver des locations pas chères ou d’un bon rapport qualité/prix à proximité du Puy du Fou.

Une fois que vous avez acheté des billets pour le Puy du Fou, vous aurez toujours des problèmes d’hébergement. L’idéal est d’arriver le plus près possible du parc (voir Inside the Park, voir mes conseils) tôt le matin, passer la sécurité, et attaquer directement pour la journée au premier match (généralement 9h45). Voici les options de séjour au Puy du Fou ou à proximité.

Fournit une expérience véritablement immersive sur le terrain

Diverses solutions d’hébergement existent sur place, toujours dans un cadre très raffiné. Le décor de ces lieux vous plonge dans l’histoire de France, ainsi que le comportement du personnel et l’ambiance générale des lieux. C’était vraiment réussi et le service était de grande qualité, comme tout ce que propose Le Puy. Cela dit, le budget prévu est assez conséquent.

L’hébergement le moins cher pour votre séjour Puy du Fou se trouve à la Villa Gallo-Romaine. C’est le plus “bas de gamme” du lot, avec des chambres doubles classiques. L’un des hôtels les plus impressionnants est Les Îles de Clovis et ses logements sur pilotis. Le Camp du Drap D’Or vous plongera dans une ambiance renaissance, la Citadelle vous emmènera dans des hébergements aux couleurs médiévales, du personnel habillé en costumes d’époque et plus encore.

Dormir dans un hôtel médiéval peut être intimidant, mais ne vous inquiétez pas : le logement est vraiment moderne. La literie était confortable et tout était exquis et parfois luxueux (Logis de Lescure et sa suite royale). La pré-réservation est indispensable pour assurer un enregistrement sur place car ces endroits sont rares et espacés.

Pour votre séjour au Puy du Fou de 2 ou 3 jours, je vous conseille de rester sur place pour éviter les allers-retours entre le parc et votre hébergement (surtout si vous avez encore des billets pour la Cinéscénie où le spectacle se termine tard le soir). Si vous ne venez que pour une journée, vous pouvez rester à l’extérieur du parc . 

Hébergements dans et autour du village des Épesses

Comme le parc attire un monde fou toute l’année, le village se transforme en dortoir pour touristes : dans cette petite ville vous trouverez de nombreux hôtels, chambres d’hôtes et chez l’habitant. Je recommande ce logement, très bien situé, proche de l’entrée du parc (on peut presque y aller à pied), superbe environnement et super service. parfait ! Dormir aux Épesses est une bonne idée si vous avez un ticket journée (vous pouvez vous rendre au parc plus tôt) et si vous avez 2 ou 3 jours pour visiter (sans avoir à beaucoup voyager par trajet).

Vivre aux Herbiers, la commune la plus proche du Puy du Fou

Autre option avec un bon compromis : loger aux Herbiers, la “vraie” ville à côté du parc du Puy du Fou, où il y a déjà plus d’options (notamment en termes de prix). Découvrez cet hôtel situé au centre, très proche de la route du Puy du Fou (jusqu’à 10 minutes). Sinon, la situation de ce gîte est excellente, entre Les Herbiers et le Puy du Fou : le meilleur cadre pour se ressourcer quelques jours en pleine nature.

Si vous avez un budget serré, habitez près du Puy du Fou

Si vous avez un budget très limité, vous pouvez rester à Cholet, qui se trouve à 30-40 minutes du parc du Puy du Fou. Là, vous n’avez pas à supporter les prix élevés des abords du parc, en revanche, il faut construire une route supplémentaire. Je vous conseille de rester à Cholet uniquement si vous avez un billet pour visiter le Puy du Fou en une journée. Car si vous visitez le parc plus de deux jours, cela signifie rouler à chaque fois, et le budget “essence” peut compenser les économies sur les prix des hébergements. A Cholet, je vous conseille deux options : soit trouver rapidement ce logement sur la route du Puy du Fou. Ou celui-ci, plus qualitatif mais plus central à Cholet (donc plus long pour arriver au Puy du Fou).