Techniques pour réduire les frais de notaire

22Avr - by Damien - 0 - In Immobilier

Pour les projets immobiliers, faire un appel à un notaire est avantageux. Cependant, à chaque transaction, payer des frais de notaire est un passage qu’on ne peut pas éviter.

Ils représentent 7 à 8 % du prix de vente d’un bien ancien et 2 à 3 % pour un neuf. Comment faire pour faire baisser ces frais ? En voici quelques techniques.

Négocier la rémunération du notaire

Pour faire baisser les frais de notaire, la première technique est une demande de réduction de ses honoraires. Établir une confiance entre le client et le professionnel est une méthode courante. Ces frais sont composés à 80 % de taxes prélevées par l’État.

En effet, sa rémunération ne représente que 1 % du prix de vente. Négocier n’est donc pas facile, toutefois, les notaires peuvent accorder une réduction de 10 % maximum. Pour en savoir plus, il est judicieux de se rendre sur le site in-deed.be.

Déduire le prix du mobilier de celui du bien

Certains éléments peuvent influencer et déterminer les frais du notaire. Toutefois, lors d’un achat d’un bien, les équipements intérieurs comme les meubles de salle de bain ne sont pas concernés.

Pour diminuer les frais, il suffit au client d’évaluer ceux-ci et de soustraire leur valeur du prix de vente. Grâce à cette stratégie, le montant sur lequel le notaire va calculer les frais d’acquisition sera moins élevé.

Payer les frais d’agence à part

Payer les frais d’agence à part

Quitte à faire une soustraction pour réduire les frais, il faut aussi penser à payer les couts d’agence à part. Les frais du notaire sont calculés sur la valeur du bien immobilier, ou son prix de vente. Il est donc possible d’exclure de ce prix les frais d’agence.

Pour ce faire, sur le compromis de vente, il faut établir une distinction entre le montant du bien et celui à payer à l’agence immobilière. En fait, une diminution des frais du notaire n’est possible que si le mandat stipule qu’ils sont à la charge de l’acquéreur.

Les frais d’agence doivent être à la charge de l’acquéreur

Les honoraires et les frais peuvent être soit à la charge du vendeur soit à celui de l’acquéreur. Différencier ces deux notions gagne tout son sens au moment de la signature définitive chez le notaire. Si c’est l’acquéreur qui paye les frais d’agence, ceux du notaire seront réduits.

L’assiette de calcul des taxes e fera sur le net vendeur. Il y a vraiment de quoi gagner sur les émoluments et sur la TVA. Si les honoraires sont à la charge du vendeur, le calcul de sécurité immobilière entre autres choses se fera sur le montant total de l’acquisition.

Acheter un bien neuf

Les charges à payer sont nettement moins élevées en cas d’achat de bien immobilier neuf. Cette technique est aussi bénéfique pour la question de fiscalité. Effectivement, il n’y a pas que les émoluments du notaire qui baissent, mais aussi les impôts.

Les allégements de taxes sont des économies importantes. Certains promoteurs ont une stratégie intéressante : offrir eux-mêmes les frais de notaire. Les frais du notaire sont automatiquement réduits en investissant dans le neuf.